Aline Bock

Aline Bock

Aline est non seulement l’une des meilleures snowboardeuses allemandes, mais également une passionnée de surf, de VTT et de café! Pour son expédition qui va durer 6 mois, elle remplit son CLIFF avec des planches de surf, des VTT et des grains de café!

Aline, tu vas bientôt partir pour un voyage de 6 mois avec Cliff. Mais ce n’est pas vraiment l’inconnu pour toi n’est-ce pas ?

Non, je suis pour ainsi dire ‘’tombée dans la marmite’’ du camping étant petite. Nous partions toujours en famille en camping, je ne connais rien d’autre. Et je ne veux rien d’autre. Je ne suis pas fan d'hôtel. J’adore pouvoir m’arrêter où je veux. Là, où justement la neige, la vague, le paysage ou les gens seront les meilleurs. En revanche c’est la première fois pour moi que je pars aussi longtemps seule. C’est l’inconnu.

Sinon, tu es habituellement sur les routes avec ta collègue et amie Lena Stoffel. Vous avez également rejoint l'équipe Sunlight ensemble.

Oui à l’époque du tournage de notre film ‘’Way North’’, en Norvège. Larry a très vite pris une grande place dans notre cœur.

Larry ?

C’est comme ça qu‘on avait baptisé notre camping-car à l’époque. Je n’ai aucune idée comment ce nom nous est venu. Larry était extrêmement populaire, et pas seulement avec nous. Je me rappelle encore quand nous avions surfé sur la côte norvégienne, par des températures très froides. On avait garé Larry entre des bus. Certains jeunes ont été surpris on nous voyant. Quand les autres sont sortis de l’eau froide on leur a proposé de venir se réchauffer chez nous, boire un thé ou un café. Ils ont vite apprécié notre ‘’maison’’ spacieuse et cosy. En échange ils nous ont fait part des meilleurs bons plans. Larry a pour ainsi dire permis de briser la glace, ou plutôt réchauffer les cœurs.

As-tu déjà tout planifié pour ton voyage ?

Non, pas du tout ! Partir à l'aventure, c’est justement pour moi ne pas faire de plans. Il s’agit surtout de liberté et de flexibilité. J'emmène mon équipement sportif, mon vélo à l’arrière, mes 4 planches sur le toit. Je sais que je vais commencer par la Suède, j’aimerai aussi aller en Islande, sinon je me déplacerai toujours le long de la côte, la France, l’Espagne, le Portugal, le Maroc. Mais je ne peux pas dire à quel moment je serai à tel endroit. Je veux être spontanée, et j’espère qu’il y aura toujours des amis pour venir nous rendre visite, à Cliff et moi.

De Larry à Cliff, le nom te plait ?

Oui tout à fait. J’aime aussi cette représentation masculine. Peut-être parce que cela me donne un sentiment d’avoir une sorte de protection. Six mois seule dans un fourgon, ce sera une vraie aventure, c’est un peu effrayant et j’ai du respect pour ça. C’est déjà réconfortant d’avoir Cliff comme refuge.

Qu’est-ce que tu écoutes ?

Des livres audios et des podcasts. Et j’écouterai certainement quelques Spotify d’autres voyageurs.

Qu’est-ce que tu emmènes absolument avec toi ?

Je fais attention à voyager léger, mais j’ai toujours quelques photos avec moi. Et je suis une vraie addict au café ! Mes innombrables cafetières doivent faire partie du voyage, mon moulin, mon mousseur à lait, les grains de café – toute la panoplie.

Ça sonne comme le Café Cliff ?!

Oui (rire), qui sait peut-être que ça deviendra le Rolling Café Cliff.